Comment devenir un supporter de foot modèle et fair-play

devenir un supporter de foot

L’ambiance est particulièrement tendue et agressive au moment des matchs entre clubs. Être un « vrai supporter » d’une équipe exige des conditions imposées par les amateurs.

Cela exige même de bien se tenir malgré la montée des émotions. Découvrez dans les lignes qui suivent la manière de devenir un bon supporter de foot avec l’esprit fair-play.

Les différences entre spectateur et supporter

Tout individu qui s’intéresse au football n’a pas la même vision du foot comme spectacle. Cet intérêt varie suivant quelques indicateurs comme le suivi régulier de l’actualité foot, la fréquence de la présence physique au match, la nature de la passion et sa force.

Un spectateur apprécie un match sans plus. Le spectacle offert doit être de qualité, peu importe l’équipe qui gagne. Il applaudit l’exploit des deux protagonistes. Par contre, le supporter a une soif inassouvie de vaincre. Peu importe la qualité du jeu, il n’arrive pas à apprécier les belles actions de l’adversaire sur le moment.

Un « vrai supporter » se définit par le soutien indéfectible qu’il porte à son équipe. Un soutien qui se prouve par la fidélité même dans les défaites, vivre physiquement, intensément et régulièrement un match. Ressentir le bonheur collectif en cas de succès et subir la souffrance en cas de défaite. Le foot n’est pas une distraction ni un passe-temps parmi tant d’autres pour ce supporter. C’est un réel engagement qui fait partie intégrante de son identité.

Catégories de supporter

Dans le contexte actuel où évoluent le monde du football, les supporters choisis des postures différentes par rapport à leur club :

  • Supporter en tant que consommateur : cette première catégorie fait savoir si les joueurs qui composent son club leur convient. Dans le cas échéant, ils boycottent les matchs ;
  • Supporter associés au club : cette seconde catégorie conçoit le club comme une seconde famille. Ils font tout pour se rapprocher des joueurs et des coachs Supporter qui se considère comme acteurs du club : cette catégorie a tendance à défendre une vision conflictuelle du club ;
  • Les hooligans : c’est la quatrième catégorie qui se met volontairement hors-jeu. Ce sont les supporters fervents de l’équipe.

Être un bon supporter

Supporter son équipe est un plaisir et une passion avant tout, surtout dans un match à grande envergure. Le speaker cherche avant tout à créer une bonne ambiance en sollicitant continuellement les supporters.

Malgré tout, le public stimulé, voire presque fanatique, doit se fixer des limites et rester fair-play. Ci-dessous des attitudes à adopter pour devenir un bon supporter :

  • Encourager l’équipe choisie dans les bons et les mauvais moments ;
  • Honorer l’équipe adversaire ainsi que ses supporters ;
  • Accepter sans blâme ni offenses les décisions prononcées par l’arbitre ;
  • Respecter les installations du stade et les règles d’hygiènes et de propreté ;
  • Reconnaître le talent et le savoir-faire de l’équipe adverse en cas de défaite ;
  • Être un bon ambassadeur de l’équipe avec l’adoption d’un comportement exemplaire à tout moment ;
  • Participer aux chants et animations. Ils font partie intégrante de l’ambiance du match Rester dans l’esprit de la passion commune qui unit les supporters : le football.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *